PIERRE SALLIER
OSTEOPATHE D.O.

"Œuvrons ensemble, pour une santé meilleure!"

                             Pierre Sallier

"Vers une ostéopathie mécaniste !"

Pierre Sallier, Ostéopathe à Valence, vous donne son point de vue.

Ostéopathie et énurésie nocturne

L'énurésie nocturne chez l'enfant peut parfois devenir un sujet compliqué. Je tiens à vous rassurer, il peut être normal que votre enfant ne soit pas complètement propre la nuit avant 5 ans, et il se peut qu'il y ait encore quelques accidents nocturnes. Les progrès de votre enfant au cours de sa croissance doivent être visibles, et il est important de s'interroger si votre enfant n'évolue pas ou n'évolue plus sur ce point.

Les conséquences de l'énurésie sont nombreuses notamment pour la vie de famille, mais aussi pour l'épanouissement de votre enfant, qui risque de complexer ou d'avoir "honte" de porter encore des couches la nuit. Ceci peut alors retentir sur son rapport aux autres, notamment s'il est compliqué pour lui d'aller dormir chez des copains, ainsi que sur sa confiance en lui.

L'ostéopathie a son rôle à jouer dans la prise en charge de l'énurésie nocturne, notamment dans le cas des énurésies primaires. L'énurésie est dite primaire (dans 67% des cas) si votre enfant n'a pas eu de période de propreté la nuit (ou alors sur un laps de temps inférieur à 6 mois), et une énurésie et dite secondaire (dans 33% des cas) si votre enfant a été propre puis du jour au lendemain, se remet à faire pipi au lit. Dans ce deuxième cas un facteur déclenchant (choc émotionnel, contrariété, survenue d'un petit frère...) sera souvent plus facile à mettre en évidence et ne dépendra pas forcément de l'action mécanique de l'ostéopathie structurelle.

 

1- Pourquoi consulter Pierre Sallier, ostéopathe structurel ?

Comme tout symptôme, l'énurésie a de nombreuses origines : manque de maturité du système urinaire, héréditaire, qualité de sommeil. Mais c'est lorsqu'il y a une notion mécanique, que l'ostéopathie structurelle a le plus d'action.

En tant qu'ostéopathe, je peux jouer un rôle important dans la prise en charge des énurésies. Plus la prise en charge se fait tôt, plus j'aurai de chances d'améliorer la mécanique ventilatoire de votre enfant et les conséquences qui en découlent.

Si l'énurésie est d'origine mécanique, les résultats sont souvent au rendez vous dès la première séance. Les parents peuvent observer des changements de comportement, de qualité de sommeil, ou même de diminution de la fréquence des énurésies. Mais une séance d'ostéopathie ne suffit souvent pas, il faut prévoir 2 à 3 séances pour optimiser les chances de réussite.

 

Le traitement ostéopathique peut (ou doit selon les cas) être couplé à :

  • Un traitement orthodontique
  • Une rééducation orthophonique 
  • Une rééducation kinésithérapique : ce soin est à privilégier pour diminuer les contraintes mécaniques sur la vessie, pour éduquer le patient à un travail postural et respiratoire, pour lever une éventuelle constipation associée à l'énurésie.
  • Une prise en charge médicale (alarme, médicaments)

 

 

 

2- L'énurésie d'origine mécanique, c'est avant tout un problème de respiration buccale !

Régulièrement l'énurésie est associée à une constipation, mais attention, il est encore plus fréquent que l'énurésie soit causée par une ventilation buccale, qui entraîne une mauvaise qualité de sommeil de votre enfant !

 

2.1 La respiration physiologique est la respiration nasale

Il est souhaitable que la respiration se fasse par le nez pour :

  • réchauffer, purifier et humidifier l'air inspiré
  • refroidir la partie antérieure du cerveau
  • que les lèvres ferment naturellement la bouche au repos
  • mastiquer efficacement avec les dents et pas avec la langue
  • équilibrer les pressions exercées par la langue sur les joues et les lèvres
  • harmoniser la croissance de la face de votre enfant
  • améliorer la qualité de déglutition
  • diminuer les infections ORL et les hypertrophies amygdaliennes

 

2.2 Les signes d'une respiration buccale

AU NIVEAU DE LA FACE

  • visage étroit et allongé en hauteur
  • cernes (yeux fatigués)
  • fentes des paupières orientées en bas et en dehors (regard triste)
  • pommettes effacées
  • nez étroit, narines hypotoniques
  • lèvres entre-ouvertes en permanence (pouvant être sèches et gercées)
  • crispation du menton à la fermeture des lèvres, majorée à la déglutition.
  • menton en arrière par rapport à la mâchoire supérieure qui semble bien placée

 

AU NIVEAU DE LA BOUCHE

  • mâchoire supérieure étroite
  • palais creux
  • langue basse

 

AU NIVEAU DU RACHIS

Les orthodontistes parlent de profil adénoïdien :

  • dos arrondi (cyphose dorsale)
  • tête déjetée vers l'avant (lordose cervicale)
  • bras en extension arrière

 

2.3 Les conséquences d'une respiration buccale

  • Sommeil perturbé (difficulté d'endormissement, sommeil lourd mais peu efficace, ronflements, soif nocturne),
  • Troubles du comportement (hyperactivité, agressivité, plus rarement somnolence, troubles de la concentration)
  • Visage marqué : cernes (liées à une mauvaise oxygénation des capillaires du nez), nez pincé
  • Infections ORL : rhumes, otites, angines....
  • Croissance de la face modifiée (liée à une langue en position basse)

 

2.4 Les autres traitements mécanistes proposés pour favoriser une respiration nasale

  • L'orthodontie précoce : grâce à des appareils, stimuler la croissance du palais et des maxillaires et permettre ainsi à la langue de retrouver sa place physiologique.
  • Les gouttières : aident à rétablir une position naturelle de la langue et encourager une respiration nasale. Ceci a pour conséquence de déshabituer l'enfant à sucer son pouce ou sa tétine (qui entretiennent la respiration buccale).
  • L'orthophonie : une rééducation à mettre en place le plus tôt possible, afin de donner aux enfants des exercices spécifiques et adaptés.

 

Ci-dessous, le lien d'un article concernant l'orthodontie et la respiration buccale

Les conseils de votre ostéopathe Pierre Sallier

- Faire pipi régulièrement dans la journée (redonner un rythme et la notion de "besoin" à l'enfant.) et surtout faire pipi avant de se coucher.

- Boire régulièrement dans la journée et ne pas trop boire le soir avant de se coucher.

- Expliquer à l'enfant la relation entre boire et uriner.

- Supprimer au plus tôt la succion du pouce ou de la tétine.

"Œuvrons ensemble, pour une santé meilleure !"

Pierre SALLIER

Ostéopathe D.O.

tel : 06.81.47.43.14

www.sallier-osteopathe.fr


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib