PIERRE SALLIER
OSTEOPATHE D.O.
PIERRE SALLIER
OSTEOPATHE D.O.

"Œuvrons ensemble, pour une santé meilleure!"

                             Pierre Sallier

Vos questions

Vos questions

Sommaire :

Dois-je emmener mon bébé chez l'ostéopathe ?

Emmener votre enfant chez l'ostéopathe complète parfaitement la visite chez le pédiatre, je vous recommande donc de faire une visite au cours du premier mois de vie de votre enfant. Le pédiatre va déterminer le bon état de santé de votre enfant, et ainsi détecter d'éventuelles pathologies organiques, troubles de la croissance ou troubles du développement moteur. En tant qu'ostéopathe, je recherche des "blocages" qui empêchent ou empêcheront votre enfant de fonctionner comme il faut. Cette visite me permet de faire un check-up global de votre enfant.

  • Dans quels cas amener votre enfant au cours de ses premiers jours de vie ?

- En cas de difficultés à téter.

- En cas de difficultés à tourner la tête.

- En cas de déformation crânienne et après avis médical.

  • Pour quels symptômes pouvez vous amener votre enfant chez l'ostéopathe ?

- Régurgitations.

- Troubles du sommeil.

- Difficultés à tourner la tête d'un côté.

- Vous avez l'impression que son crâne se déforme.

- Votre enfant fait des infections ORL (otites, rhinites, angines...) à répétition.

 

Ci-dessous un lien vidéo pour vous donner une idée de l'approche de l'ostéopathe lors d'un soin avec votre enfant.

Remettez-vous les os en place ?

A cette question je peux répondre avec certitude "NON". Je ne remets pas les os en place, pour la simple et bonne raison qu'ils ne sont pas déplacés. Si c'était les cas vous seriez certainement aux urgences. 

Mais alors que se passe t'il ?

Je vous donne mon avis : chacun d'entre nous n'entretient pas de manière optimale son corps pour la simple raison que c'est impossible. Donc il y a chez chacun d'entre nous des zones mal entretenues ou mal exploitées, qui sont à l'origine d'une perte de souplesse et d'élasticité de nos ligaments, fascias, capsules articulaires, muscles... On peut vivre des années avec ces zones "en lésion", mais un jour, parfois même en faisant un geste anodin, on se "bloque" le cou, par exemple en se brossant les dents ! On a sollicité une zone que l'on n'utilisait plus depuis longtemps, et le corps n'a pu s'y adapter. Heureusement votre vertèbre ne s'est pas déplacée, mais elle n'a pas pu trouver sa bonne place !

 

Pendant les séances, faites-vous craquer?

Le but de l'ostéopathie structurelle que je pratique, est de redonner de la souplesse et de l'élasticité aux tissus qui en manquent, ceci se fait par un apport de sang, permettant aux tissus lésés de retrouver leur autonomie par rapport aux tissus environnants. Une structure souple et élastique est une structure en bonne santé !

Tous les moyens sont bon pour y arriver ! Alors OUI, j'utilise la manipulation articulaire et je peux être amené à vous faire craquer si ça me semble nécessaire. La manipulation est un "art", elle se doit donc respecter de nombreuses règles et notamment celle de la volonté du patient. Heureusement, les outils manuels dont je dispose me permettent de proposer d'autres alternatives, mais parfois moins efficaces.

Le "crac" est le résultat d'un phénomène de cavitation dans l'articulation, des molécules passent d'un état liquide à un état gazeux, ou inversement. Il en résulte un bruit caractéristique, que chacun connait.

  • Le "crac" est-il dangereux ?

La manipulation doit être faite dans les règles de l'art. Pour ce faire, je réalise à chaque début de séance un bilan spécifique qui me permet d'exclure les différentes contre-indications, ensuite je réalise si nécessaire les manipulations en respectant la physiologie articulaire, tout en restant à l'écoute des réactions de mon patient. 

A moins qu'il y ait une fragilité osseuse ou vasculaire indécelable au bilan, le "crac" n'est pas dangereux. Et la compréhension mécanique de ce phénomène de cavitation, me laisse à penser que le "crac", même répété, n'est pas générateur d'arthrose au long court (A ce jour, je ne connais pas d'étude prouvant le contraire).

  • La manipulation est-elle douloureuse ?

NON, la manipulation n'est pas douloureuse, quand elle est bien faite ! En revanche par sa vitesse d'exécution, elle peut surprendre le patient. Pour ma part je préviens toujours mes patients avant de les manipuler, et je mets en place cette gestuelle seulement si elle me semble cohérente. L'effet de surprise créé par la manipulation, contribue à l'efficacité de la technique notamment grâce à son action réflexe. 

 

Pourquoi aller chez l'ostéopathe alors que mon médecin n'a rien trouvé ?

Votre médecin est à la recherche d'une pathologie organique! Est-ce que tous vos organes sont en bon état? N'y a t'il pas quelque chose de cassé, d'abîmé, ou quelque chose en trop (tumeur)? Pour cela, la médecine fait appel à des examens complémentaires : radios, échographies, scanners, IRM, prises de sang... à la recherche d'un problème organique.

En effet, si la structure est mal construite, usée ou cassée, ce n'est pas du ressort de l'ostéopathe.

L'ostéopathie structurelle s'intéresse aux pathologies dites "fonctionnelles". Chercher un dysfontionnement de la mécanique humaine.

Je ne recherche pas chez vous un problème dans votre constitution, je recherche à améliorer l'organisation des différents éléments mécaniques entre eux. S'assurer que chaque structure ait le plus d'autonomie possible par rapport à sa voisine, que chaque structure soit la plus souple et la plus élastique possible, afin qu'elle ne crée pas de point fixe dans votre corps.

L'ostéopathie au service de la médecine, avec un autre regard sur votre plainte.

Un travail pluridisciplinaire au profit de votre santé!

 

Quand puis-je reprendre le sport après la séance d'ostéopathie?

La séance d'ostéopathie a pour objectif de "débloquer" des zones de votre corps que vous n'optimisez pas. Ceci se fait par un travail mécanique local et à distance, qui a pour but de redonner souplesse et élasticité à la zone concernée.

A la différence de certains ostéopathes qui vont vous conseiller de ne pas bouger après la séance, je vous conseillerai toujours de "bouger" par exemple en reprenant votre activité à minima, sans aller dans la douleur, soit je vous donnerai un exercice adapté, ayant pour but de prolonger l'efficacité de la séance.

Je prend souvent l'exemple suivant : "Vous habitez en pleine montagne, nous sommes au mois de février et la température ne dépasse pas  0°C. Vous décidez un jour de démarrer votre vieille voiture qui n'a pas tourné depuis quelques semaines. Comme par magie la voiture toussote, une fois, deux fois, dix fois, puis enfin vous arrivez à la faire démarrer. Croyez moi, votre premier réflexe, qui sera certainement le meilleur, ne sera pas de couper directement le contact, mais plutôt de la faire rouler."

En tant qu'ostéopathe je vais m'appliquer à lever les lésions ostéopathiques structurelles (et ainsi faire redémarrer des parties de votre corps peu sollicitées), et c'est à vous patient, d'entretenir le bon fonctionnement de votre corps.

Il me semble donc judicieux d'entretenir du mouvement là où on en a redonné pendant la séance, et pour ce faire je vous conseille de bouger, en restant pleinement à l'écoute de votre corps et de sa fatigabilité!

 

Pourquoi votre ostéopathe peut-il vous proposer une deuxième séance ?

La prise en charge d'un patient en ostéopathie se fait selon un grand nombre de critères. Les techniques utilisées au cours de la séance sont multiples et peuvent chacune, répondre à votre problématique.

Les choix techniques sont basés sur des anamnèses (verbale et palpatoire) spécifiques, ainsi que sur des critères mécaniques. Mais ces choix doivent aussi tenir compte de votre type de douleur et de son ancienneté (aiguë ou chronique).

La décision finale des techniques employées au cours de la séance, sera faite par votre ostéopathe et sera la synthèse des différents éléments pris en compte. Cette décision sera aussi le fruit de son expérience et de sa bibliothèque sensorielle emmagasinée au cours de sa pratique professionnelle.

Que peut il se passer après la première séance ?

Après la première séance, deux grands tableaux cliniques sont prévisibles :

1- Vos symptômes sont identiques, vous avez l'impression que la séance n'a rien changé !

Voici quelques explications pouvant vous permettre de mieux comprendre pourquoi ça peut arriver, et pourquoi, malgré tout, votre ostéopathe peut être amené à vous proposer une deuxième séance :

  • Les choix que j'ai effectués au cours de la première séance n'étaient pas les plus appropriés aux circonstances. Dans ce cas je me laisse toujours une deuxième "chance" de parfaire mon action mécanique.
  • Votre symptomatologie est très ancienne et nécessite une deuxième séance pour faire "bouger" les choses, pour améliorer encore un peu votre état de santé, et permettre un meilleur fonctionnement de votre organisme.
  • Je pensais qu'une grande partie de votre problème était du ressort de l'ostéopathie, et en réalité l'aspect mécanique, ne correspondait qu'à une toute petite partie de votre problème.

2- Vos symptômes ont considérablement diminué ou ont même disparu complètement.

  • Si les symptômes ont fortement diminué il est intéressant de faire une deuxième séance pour supprimer complètement votre douleur.
  • Si les douleurs ont complètement disparu, dans ce cas là, deux types de possibilités peuvent se présenter. Soit il s'agissait d'un premier épisode (ex : douleur), et il ne sera alors pas forcément nécessaire de faire une deuxième séance. Soit il y a une notion de chronicité ou de redondance de votre problème, et dans ce cas je vous incite à faire une deuxième séance qui permettra alors d'espacer la survenue de vos symptômes.

En conclusion...

L'ostéopathie n'est pas magique, et mon action d'ostéopathe a pour objectif d'améliorer votre état de santé essentiellement sur le plan mécanique. Il peut m'arriver de ne pas répondre complètement  à vos attentes dès la première séance. 

Il sera fréquent qu'à la suite d'une première séance je vous invite à revenir me voir, ceci reste une proposition que vous êtes, bien évidemment, en droit d'accepter ou de refuser. 

Au plaisir de vous retrouver !

 

J'ai fait un faux mouvement, Pourquoi ?

Existe t'il réellement de faux mouvements ? Allez-y faites un faux mouvement là, maintenant pour voir ? Pas facile, hein ?

C'est normal, le faux mouvement ça n'existe pas !

Le faux mouvement c'est simplement un vrai mouvement que le corps n'a pas pu accepter. En effet la structure a perdu la capacité de s'adapter à ce mouvement. En général il s'agit de gestes tout à fait anodins, d'activités de la vie de tous les jours.

On ramasse un crayon à papier et "Aaaaïïïïïïïïïïeeee", plié en deux, j'ai dû me coincer un nerf, ou me déplacer une vertèbre. J'aurais dû plier les genoux, mon dos n'est pas assez musclé!

Mais dans la pratique, pour ramasser un simple crayon à papier, pour une chose aussi facile que ça, notre corps doit être capable de se baisser jusqu'au sol sans problème, et sans plier les genoux.

Avant de remettre la faute sur le geste effectué, il faut s'interroger sur l'état structurel de son dos. Si je ne suis pas capable de ramasser quelque chose de léger sans me faire mal, c'est que mon dos n'est pas en bon état. Dans le cas présent, mes lombaires n'ont pas été capables de s'adapter à cette situation, alors qu'elles auraient dû le faire!

Cela ne sert à rien de s'en vouloir, ça serait surement arrivé de toute façon, dans d'autres circonstances. Par contre votre corps s'exprime pour vous faire prendre conscience d'une faiblesse dans cette zone.

C'est peut être l'heure de vous prendre en charge, l'ostéopathie peut apporter une solution à votre problème! Et il sera peut être temps par la suite de faire des examens plus poussés si nécessaire, et donc de consulter votre médecin.

J'ai mal au dos / au cou, dois-je changer de literie ?

Dormir et se reposer sont des impondérables pour une vie équilibrée et un corps en bonne santé. A 60 ans vous aurez déjà dormi 20 ans ! Il est indispensable de bien dormir, au même titre que se nourrir d'aliments sains et équilibrés, ou même que faire des activités physiques adaptées. 

Le sommeil est spécifique à chacun, certains sont bien sur le dos d'autres ne peuvent dormi que sur le ventre, il y en a qui doivent dormir 10 heures alors que pour certains 7 heures suffisent.

Nous sommes tous différents, mais chacun doit trouver son équilibre, afin de se lever reposé pour débuter convenablement une nouvelle journée. 

ATTENTION : Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise position pour dormir!

La bonne position pour dormir est celle qui nous convient. Généralement quand des douleurs rachidiennes apparaissent dans la nuit ou que l'on se réveille avec, le matelas, n'est pas entièrement responsable. Il n'est pas rare de remettre la faute sur une mauvaise position prise dans la nuit, ou alors un matelas trop dur ou un oreiller trop mou, mais généralement le problème vient de la perte de souplesse et d'élasticité de certaines zones de notre corps.

Il est, selon moi plus, intéressant d'investir dans sa santé, en mettant par exemple en place, des exercices adaptés, plutôt que d'investir dans des matelas et oreillers coûteux, qui ne changeront parfois pas votre symptomatologie.

Bien sûr, ces propos sont à tempérer quand votre literie est très vieille et très usée. Mais ne perdez pas de vue, que normalement, avec un corps souple et donc adaptable, chacun d'entre nous devrait pouvoir dormir n'importe où et dans n'importe quelle position, nous n'avons qu'à observer les jeunes enfants capables de s'adapter à toutes les situations quand ils sont fatigués.

La position assise prolongée

Ce raisonnement peut aussi bien se tenir pour la position assise. Votre chaise de bureau n'est pas responsable de vos douleurs (même si l'organisation de votre poste de travail doit entrer dans la prise en charge de votre santé). Ma voiture est allemande mais je la trouve trop dure, ma voiture est française mais les suspensions sont trop souples. C'est surtout la position assise prolongée qui est problématique! Alors je vous invite à bouger et à changer de position, dès que vous en avez la possibilité. Entretenez votre souplesse et notamment la capacité de votre corps à se pencher vers l'arrière, pour lutter efficacement contre les postures en flexion de votre corps, qui sont malheureusement présentes dans notre quotidien à tous : position au bureau, trajets en voiture, temps passé sur le téléphone...

Je vous invite donc à bouger, vous assouplir et prendre en charge votre santé au quotidien. Changez vos habitudes, privilégiez les escaliers aux ascenseurs, le vélo à la voiture, diminuez votre pause de midi et profitez du temps qu'il vous reste pour aller marcher, prendre l'air, et sortir de votre zone de confort.

 

L'OSTÉOPATHIE

PIERRE SALLIER À VALENCE

Pierre Sallier

3 rue Championnet
26000 Valence

DERNIER TÉMOIGNAGE

"Je recommande !"

Par Sebastien

Très bonne séance.

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib